slider produkte

Default Kopfgrafik

Kopfgrafik Entspannung 1903x550Kopfgrafik Entspannung gross

Périphériques de saisie informatiqueimprimer

L'ergonomie face à l'ordinateur – prenez votre santé en mains

L'utilisation professionnelle des ordinateurs impose des périphériques informatiques de plus en plus performants. La souris et le clavier comptent parmi les périphériques de saisie d'une importance vitale. Un emploi erroné et des dispositifs ne répondant pas aux exigences d'une bonne ergonomie sont fréquemment à l'origine de problèmes de santé dus aux charges pour la colonne vertébrale (notamment au niveau des vertèbres cervicales), de la musculation et des articulations (en particulier des épaules et des mains). Les sollicitations massives, parfois combinées au stress négatif, rendent malade à la longue.

L'efficacité et la qualité du travail fournies par les personnes concernées en souffrent et le nombre de jours d'arrêt maladie s’y rapportant s'accroît. Tout ceci a finalement pour conséquence de dégrader la propre qualité de vie, au plus tard dès que les problèmes deviennent chroniques.

Attitude mentale positive et conception du poste de travail agréable pour le dos

Ce qui importe effectivement est de se demander ce qu'on peut faire pour y remédier ? Il faut savoir que plus le nombre de contre-mesures engagées augmente, plus on s'approche de la solution. Il est a priori important, par conséquent, d'apprendre à se détendre, à maîtriser le stress négatif correctement, à ce que les dirigeants exercent un style de direction humain, à bouger plus – que ce soit sur le poste de travail, pendant les loisirs, etc.

L'agencement du poste de travail global dans le respect d'aspects agréables pour le dos peut servir d'aide indispensable supplémentaire. Il peut par exemple s'agir d'un éclairage, d'un agencement des locaux, d'une atmosphère ambiante, voire d'un jeu de couleurs, de meubles et naturellement de claviers et de souris d'une convivialité ergonomique optimale capables de soulager l'utilisateur, au lieu de le défavoriser.

Souris

La souris doit permettre une position de travail ergonomique susceptible d’éviter les problèmes au niveau de l'articulation du poignet et dans la chaîne musculaire qui remonte jusqu'aux vertèbres cervicales.

Clavier

Un clavier ergonomique permet d’adopter une position saine et agréable des mains et prévient l’apparition d’endolorissements dues aux contractures.

Veiller à une distance aussi faible que possible entre les mains et la colonne vertébrale

Tous les périphériques de saisie informatisé abordés doivent généralement permettre une utilisation formant un angle droit entre l'avant-bras et le bras, de sorte que la charge agissant sur le bras soit aussi proche que possible de la colonne vertébrale. Il est évident qu’un poste de travail correct doit tenir compte de la hauteur du plan de travail, du bureau et du réglage de la chaise.

Chaque agrandissement de la distance entre les mains et la colonne vertébrale impose un soutien statique plus élevé, qui finit par causer des endolorissements. La disposition des moyens de travail aussi proche et centrale que possible du corps possède une action bénéfique sur la santé de l’utilisateur. Les problèmes les plus fréquents se produisent dans la zones des muscles du haut du dos (muscles trapèzes) et des épaules (muscles deltoïdes) par la position dite du « bras long ». Plus l’utilisateur éloigne la main du corps, plus la charge de maintien augmente dans la zone du rachis cervical. Une telle position peut être à l’origine de contractures. Un repose-poignet intégré devrait permettre de reposer les poignets pendant les phases d’inactivité.

Observation concluante

Les périphériques de saisie informatisés forment partie d’un vaste système de postes de travail sur écran : leur fonctionnement dépend de la conception ergonomique globale du système.

Résumé

La souris d’ordinateur

  • La souris doit être adaptée à la main, c’est-à-dire qu’elle doit convenir à la nature fonctionnelle, anatomique et topographique de la paume et de la taille de la main. Ceci signifie, en d’autres mots, que son utilisation doit être confortable pour la main, sans gêne ni déformation des doigts.
  • L’utilisation de la souris doit être facile et possible sans effort. Son emploi doit être réalisable dans différentes positions (changeantes) pour soulager les muscles de la main et des doigts.
  • Le maniement spécifique aux tâches à effectuer avec la souris doit être possible sur des plans de travail (supports) de différentes structures.
  • L’utilisation des boutons de la souris doit être possible avec différents doigts (p. ex. avec l’index et le majeur). Il convient de réduire la sollicitation unilatérale et typique de l’index pour les clics, p. ex. en exécutant la même fonction avec d’autres doigts. Il convient de prévoir un troisième bouton de souris (p. ex. pour le pouce) dans certaines conditions en cas de contraintes sensori-moteurs.
  • La commande du défilement de la molette doit être possible à l’aide d’un appui décontracté du majeur.
  • Aucun retard de la transmission ne doit se produire en accédant au champ de texte souhaité ou à une icône affichée à l’écran à l’aide de la souris. Un tel retard dans la transmission entraîne l'application instinctive d'une force supplémentaire pour insister sur l'ordre transmis. Cette réaction physiologique et psychologique est entre autres à l’origine de contractures musculaires au niveau des épaules et poignets. Le déplacement de la souris doit être intuitif et conforme aux tâches à effectuer. La transmission du déplacement de la souris au déplacement du curseur à l’écran doit être conforme aux attentes, donc directe.
  • La souris doit être utilisable pour gauchers, p. ex. au moyen de différents modèles ou de l’adaptation de la configuration.

Exigences minimales

  • Bonne adaptation à la main
  • Position confortable de la main sur la souris
  • Adaptation aux différentes tailles des mains
  • Disponibilité d’une molette
  • La souris doit faciliter un travail ciblé, précis et conforme aux attentes
  • Adaptation de la vitesse de réaction de la souris au mode opératoire du l'utilisateur
  • Facilité d'emploi – possibilité d'une utilisation différentielle de la musculature des doigts et de la main
  • Également disponible pour gauchers ou configurables pour gauchers

Utilité complémentaire

  • Troisième bouton de souris
  • Positionnement de la main conforme aux attentes via différents matériaux
  • Fonctionnement sans faute, même sans tapis de souris
  • Revêtement de la surface prévenant toute transpiration supplémentaire
  • Conception d'une optique invitant à l'utilisation
  • Disponibilité d'informations complémentaires spécifiques à un emploi ergonomique

Le clavier

  • La frappe des touches du clavier doit être possible sans effort pour l’articulation des épaules en maintenant les bras près du corps. La hauteur et l’inclinaison du clavier doivent être adaptables, de sorte à ce que les mains puissent adopter une position convexe naturelle au-dessus des touches et les commander sans effort.
  • L’utilisation du clavier doit être possible sans plier les poignets. Les avant-bras sont soutenus et ni les éminences thénars ou les poignets n’entrent en contact avec un support gênant en écrivant.
  • Les touches permettent une frappe souple. Les distances de déplacement brèves et souples des touches ménagent les articulations, tendons, muscles et ligaments.
  • Le retour d’information acoustique des touches doit être nettement perceptible, sans être énervant ou pénétrant.
  • Le clavier doit disposer de caractères nettement visibles. Les caractères doivent être résistants à l'abrasion.
  • Les étiquettes appliquées sur les touches doivent bien contraster avec le fond. Une identification évidente facilite l’interaction avec l’ordinateur, stimule la perception, demande moins d’effort, tout en étant moins fatigante.

Exigences minimales

  • Disposition des pavés du clavier appropriée à une utilisation décontractée et proche du corps évitant de courber ou de ployer les poignets.
  • Possibilité de reposer les éminences thénars au dehors de la saisie
  • Rétrosignal acoustique et haptique de l'actionnement des touches
  • Emploi flexible sur le poste de travail
  • Conception facilitant l’accoutumance
  • Appui solide
  • Sans substances nocives

Utilité complémentaire

  • Optique attrayante
  • Facilité d'utilisation pour les adeptes tapant à l'aveugle et d'apprentissage pour ceux non habitués au système à 10 doigts
  • Disponibilité d'informations complémentaires spécifiques à un emploi ergonomique

Produits dotés du label de qualité AGR dans ce secteur

    Malheureusement inexistant actuellement.

    Bilder

    Travail sur ordinateur ergonomique et adapté à la morphologie

    Travail sur ordinateur aisé et sans fatigue