slider produkte

Default Kopfgrafik

Kopfgrafik Entspannung 1903x550Kopfgrafik Entspannung gross

Chaussures spécialesimprimer

Chaussures spéciales pour les personnes souffrant de troubles fonctionnels au niveau des membres inférieurs

De bon pied malgré un handicap

Pour certaines personnes, il n’est pas toujours facile de trouver les bonnes chaussures, mais que faire lorsque l’on a un handicap? Cela peut être de l’arthrose à un stade avancé, des raideurs articulaires, une articulation artificielle ou une prothèse, pour n’en nommer que quelques-uns. Les prothèses, par exemple, sont des produits de haute technologie. Elles sont ajustées à leur porteur et permettent aujourd’hui d’avoir une démarche normale, à condition que les chaussures soient elles aussi adaptées à la prothèse. Il en va de même lorsque l’on est touché par un des handicaps mentionnés ci-dessus. Les chaussures spéciales de ce domaine doivent accroître la sécurité, être fonctionnelles et confortables, aussi bien en marchant qu’en restant debout. Ainsi, la mobilité se trouve améliorée.

La bonne forme

Les chaussures doivent être bien adaptées, que l’on ait un handicap ou pas. Dans le cas des chaussures spéciales, il est donc particulièrement important qu’elles puissent être dotées de semelles orthopédiques pour pouvoir compenser les déficits. Veillez ici à ce que le confort de port ne se détériore pas en présence de l’insert. Par ailleurs, il est important que les chaussures aient la bonne taille. Souvent, on achète des chaussures trop grosses parce que les chaussures sont trop étroites. Cela peut devenir un problème car des chaussures trop longues sont propices à des risques tels que les entorses, les glissades et les chutes. Un ajustement optimal dépend également de l’utilisation de la bonne forme lors du processus de production. La forme doit s’orienter sur celle du pied pour que la chaussure n’exerce pas de pression et ne soit ni trop grande ni trop petite. Par ailleurs, les fabricants de pieds prothétiques s’orientent également sur les formes à monter.

Les critères pour une démarche harmonieuse

Pour une démarche harmonieuse, il est important que le déroulement du pied soit contrôlé. Cela peut se faire par exemple au moyen d’un appui métatarsien et d’une semelle élargie.

Un amortissement efficace des chocs fait également partie des caractéristiques particulières des chaussures spéciales. Il peut être facilement mis en œuvre en utilisant un talon biseauté intégrant un élément amortisseur. Une barre de déroulement légèrement décalée vers l’arrière et un bout clairement relevé ne facilitent pas seulement le déroulement du pied, mais réduisent aussi le risque de trébucher. Le bout de la chaussure doit être à une certaine distance du sol lorsque la chaussure est posée sur une surface plane.

Une allure sûre

Alors que l’on sent normalement les petites irrégularités du terrain ou les sols glissants lorsque l’on marche, cette sensation est limitée sur la jambe prothétique. Ici, la chaussure doit apporter une aide technique pour que le pied puisse être posé en toute sécurité. En conséquence, la semelle doit présenter un profil spécial. Dans le meilleur des cas, elle peut déjà améliorer la tenue face au glissement grâce au choix du matériau et fournir le maintien requis sur les sols lisses et humides. C’est une caractéristique appréciée par tous ceux qui ne marchent pas avec une assurance totale.

Facile et confortable

En fonction du handicap, la liberté de mouvement peut être limitée par rapport à celle d’un pied normal. Peut-être, la mobilité n’est pas optimale non plus et des chaussures spéciales peuvent fournir une compensation. Elles doivent donc être conçues de façon à pouvoir être mises et enlevées facilement et confortablement. Une ouverture large, une boucle au niveau de la languette et la possibilité de la fermer d’une seule main permettent de les enfiler et de les retirer beaucoup plus facilement. Si la chaussure est particulièrement légère, c’est également un avantage car plus la chaussure est lourde, plus les forces centrifuges sont élevées lors de la marche. Le poids idéal ne dépasse pas 500 grammes (pour la pointure 42).

Le bon matériau

Les chaussures doivent être constituées de matériaux de grande qualité. Avec une perméabilité à la vapeur d’eau suffisante, le cuir à tannage végétal en fait partie, tout comme les textiles respirants qui garantissent un climat bien équilibré à l’intérieur de la chaussure et un bon confort, même en cas de sollicitations prolongées. En effet, les pieds veulent se sentir bien. Veillez donc à ce que les matériaux soient respirants.

Toutes les caractéristiques mentionnées ci-dessus pour de bonnes chaussures spéciales peuvent aider à soulager les articulations et le dos. Elles préservent l’ensemble de la chaîne articulaire et atténuent les maux de dos, car une bonne chaussure contribue à éviter les mouvements qui ne sont pas physiologiques.

Résumé

  • Elles devraient soutenir le déroulement du pied, réduire le risque de trébucher et optimiser le balancement de la prothèse. Dans l'idéal, cette propriété est réalisée via une barre de déroulement légèrement transposée à l'arrière et un point culminant de déroulement pour les orteils évident.
  • La chaussure doit permettre un déroulement contrôlé du pied et garantir une démarche harmonieuse. Un tel déroulement est par exemple réalisable via un soutien du métatarse et une semelle élargie.
  • Un amortissement efficace des chocs et un ménagement des articulations sont importants. Il est p. ex. possible de répondre à ces exigences via une zone du talon biseautée à intégration d'un élément d'amortissement.
  • Un ajustement optimal est garanti lorsque la chaussure offre une largeur suffisante à l’avant du pied sans que le gros orteil ne soit pressé sur le côté d’une manière non naturelle. En règle générale, on peut dire que le pied doit pouvoir se mouvoir dans toutes les directions sans perdre un guidage sûr du pied. Ce faisant, la chaussure ne doit pas porter préjudice à la forme naturelle du pied, ni la modifier.
  • L’utilisation de semelles orthopédiques est importante dans le cas des chaussures spéciales. Elles doivent pouvoir être utilisées sans que le confort n’en souffre et la chaussure doit être maintenue au pied solidement.
  • La chaussure doit avoir la bonne longueur. Très souvent, des chaussures trop grandes sont achetées parce qu’elles ne sont pas assez larges. De même, les pieds ont souvent des longueurs différentes. Des chaussures trop longues sont source de risques de glissade, de torsion, de trébuchement et de problèmes de peau.
  • Une résistance au dérapage élevée offre un meilleur appui sur les sols lisses ou humides/mouillés. Une structure spéciale et une semelle composée d'un mélange de caoutchouc spécial sont appropriées.
  • Elles doivent être légères et confortables à mettre et à ôter. Une ouverture large de la chaussure et un nœud coulant pour la languette ou une fermeture à une main sont idéaux.
  • La chaussure doit être composée de matériaux de haute qualité tels que le cuir tanné en utilisant des matières végétales d'une perméabilité à la vapeur d'eau suffisante et les textiles respirants ou thermoactifs qui garantissent un climat équilibré dans la chaussure et une aptitude de port agréable, même en cas de charge permanente.
  • Une chaussure légère devrait réduire les forces centrifuges lors du balancement de la prothèse et permettre une marche sans fatigue dans la mesure du possible. La chaussure ne doit pas peser plus d'environ 500 grammes (pour une chaussure de pointure 42).
  • Un amortissement de l'avant-pied en option peut soulager les têtes métatarsiennes.

Exigences minimales

  • Soutien du déroulement du pied, réduction du risque de trébucher
  • Optimisation du balancement
  • Amortissement des chocs et ménagement des articulations
  • Différentes longueurs pour une largeur suffisante à l’avant du pied
  • Ne porte pas préjudice à la forme naturelle du pied
  • Permet l’utilisation de semelles orthopédiques
  • Ajustement optimal
  • Résistance au dérapage
  • Faciles à mettre et à ôter
  • Matériaux de première qualité
  • Poids faiblet

Utilité complémentaire

  • Amortissement de l'avant-pied
  • Disponibles en différentes largeurs

Produits dotés du label de qualité AGR dans ce secteur

Fabricant

NUNATAK®
D.O.G. GmbH
Europastraße 8/I
6322 Kirchbichl
AUTRICHE
Téléphone : +43 5332/930 81 850
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.nunatak.at

Bilder

Les mauvaises chaussures causent de gros problèmes

Marcher de manière agréable pour le dos et fiablement avec un handicap