Slider

Default Kopfgrafik

Kopfgrafik Entspannung 1903x550

Vis à boisimprimer

Visser peut être si facile

Lorsqu’il s’agit de réaliser des connexions stables, les vis sont absolument indispensables. Il s’agit en particulier des vis à bois employées dans le secteur de la construction, comme par exemple les longues vis de charpentier qui sont souvent très difficiles à enfoncer ou qui nécessitent de grosses machines. Et le processus de vissage des vis peut parfois être douloureux.

En finir avec un usage excessif de la force

Les vis font partie de la vie des gens depuis très longtemps. On pourrait penser que leur développement est terminé et qu’elles ont déjà atteint la perfection. Mais ce n’est pas du tout le cas. Les vis aussi peuvent encore être améliorées. La génération la plus récente porte le nom de vis à économie d’énergie. Cela paraît très prometteur, et la promesse est réellement tenue. En effet, elles nécessitent nettement moins de force pour être enfoncées dans le bois et elles économisent ainsi de l’énergie, que ce soit celle de l’utilisateur ou de la machine.

Des contraintes élevées pour les muscles et les articulations

C’est un véritable bienfait. Pas seulement pour les bricoleurs, mais surtout pour les professionnels qui doivent manipuler chaque jour plusieurs centaines de vis. Ce genre d’inventions ingénieuses apporte une aide précieuse. Chacun connaît probablement déjà par expérience quelles conséquences ce travail peut avoir. Que ce soit à la main ou avec une visseuse sans fil, il est pratiquement impossible d’éviter de se tordre le poignet ou de se crisper en portant un lourd appareil électrique. C’est notamment le cas avec les très longues vis à bois employées dans la construction par les charpentiers. A la longue, c’est une source de contraintes élevées pour les muscles et les articulations.

Pourquoi enfoncer des vis peut nuire au corps

Notre corps dispose d’un système perfectionné de chaînes musculaires travaillant ensemble, de ligaments pour la stabilisation et de systèmes articulaires raffinés (modèle de la tenségrité). La pénibilité du vissage et les torsions qui en résultent au niveau du poignet peuvent perturber sensiblement cette interaction qui devrait être fluide. Il en résulte des déséquilibres musculaires. Les douleurs sont d’abord au niveau du poignet, puis du coude et enfin des épaules et du dos. Les nouvelles vis à bois réduisent considérablement le risque de tensions et de déséquilibres musculaires. La réduction notable de l’effort à fournir, et le fait qu’il n’est plus nécessaire de réaliser un perçage au préalable, préservent le dos. En particulier sur des vis qui font plus de 20 à 30 cm de long.

Jusqu’à 50% de réduction de l’énergie employée

Les nouvelles générations de vis à bois, qui présentent une réduction de la résistance au vissage allant jusqu’à 50% grâce à une conception bien pensée, permettent de réduire significativement les contraintes sur le système musculo-squelettique. Ce sont par exemple les vis utilisant la technologie de filetage TENZ Stairs. Entre les filets, au niveau du noyau de la vis, elles possèdent de petites marches (stairs) qui assurent une réduction de la surface de contact entre le bois et la vis. Par conséquent, il y a moins de frottements et la résistance est donc plus faible lors du vissage. Une adéquation parfaite à l’entraînement et une «attaque» rapide du matériau font que l’effort demandé à l’homme et à la machine est nettement moindre qu’avec des vis standard.

Préserve non seulement le dos, mais aussi le bois et les outils

Au fait, le dos n’est pas le seul à en profiter: c’est aussi le cas du bois. Les fibres du bois restent pratiquement intactes lors du vissage et elles peuvent ensuite se recoller contre le noyau de la vis. Résultat: la vis et l’élément de construction s’emboîtent mieux. Un autre avantage: il est possible de poser deux fois plus de vis avec une seule charge de batterie. Et ce qui est bon pour les muscles et les articulations l’est aussi pour les visseuses car la réduction des efforts se répercute sur la longévité des appareils.

Résumé

  • En premier lieu, les vis doivent disposer d’une homologation pour la construction en bois. On la reconnaît par exemple à l’aide du marquage CE.
  • Les vis pour la construction en bois sont des vis souvent utilisées pour la liaison par la force de plusieurs éléments. Elles doivent donc contribuer à la sécurité du travail dans des situations difficiles (p. ex. sur la charpente), par exemple avec une «attaque» rapide et une bonne adéquation au système d’entraînement. Il doit aussi être possible de se dispenser du préperçage.
  • Toutes les vis ne se valent pas. Leur utilisation doit requérir nettement moins de force et leur résistance au vissage est donc considérablement plus faible. La diminution des frottements et du couple de vissage par rapport aux vis conventionnelles est un paramètre utile et elle doit être vérifiable.
  • Quelle que soit la longueur de la vis, les vis à bois bonnes pour le dos doivent pouvoir être aussi facilement enfoncées que des vis standard avec des appareils plus légers. Cela soulage les muscles et les articulations.

Exigences minimales

  • Marquage CE
  • Contribue à la sécurité au travail
  • Réduction de l’effort nécessaire
  • Permet l’utilisation de visseuses plus légères qu’avec des vis à bois standard
  • Pas besoin de préperçage
  • «Attaque» rapide
  • Bonne adéquation au système d’entraînement

Produits dotés du label de qualité AGR dans ce secteur

Fabricant

TENZ GmbH
Schmiedlstraße 1
8042 Graz
AUTRICHE
Tél. +43 316/269 480
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.tenz.at

informations supplémentaires

Vidéo

Images

Poser des vis en moins de temps et avec moins d’énergie.

Téléchargements et liens