slider produkte

Default Kopfgrafik

Kopfgrafik Entspannung 1903x550Kopfgrafik Entspannung gross

Pupitresimprimer

Idéal : demeurer debout et s'assoir en travaillant !

Le corps humain a besoin de bouger. Celui qui demeure assis en permanence devient malade – même s'il dispose d'un siège parfaitement adapté à ses besoins. Serait-il donc préférable de rester debout au lieu de s'assoir ? Bien qu’il ne soit pas recommandé de rester debout à la longue non plus !

La solution se trouve comme bien souvent au milieu ; soit dans un changement entre la position assise et debout, sans oublier de bouger et de se déplacer. L'alternance dynamise le travail de bureau et permet d'activer et de stimuler le corps et l'esprit.

Être debout et s'assoir agit différemment sur le corps. La pression exercée sur les disques intervertébraux en posture assise est pratiquement deux fois plus élevée que celle en se tenant debout et droit.

Il est donc judicieux de se lever de temps en temps en travaillant sur un bureau afin de soulager la colonne vertébrale. Le changement entre la position assise et debout entraîne la musculature du dos et des jambes, améliore la respiration, favorise l'irrigation cardio-vasculaire, stimule la digestion et le système végétatif. Un être humain debout est moins fatigué, capable de réagir plus rapidement et se concentre mieux sur sa tâche. Le fonctionnement du cerveau est de 5 à 20 % meilleur debout qu'en posture assise.

Animation à un changement de position fréquent

L’intégration d’un pupitre dans l'univers de travail quotidien est parfaite pour offrir la position debout et assise dynamique qu’il nous faut. Il convient, dans ce contexte, de faire la différence entre la variante mobile sur pieds et celle installée ultérieurement sur un plateau existant.

Le pupitre du poste de travail doit animer à changer fréquemment de posture, p. ex. en y installant un combiné.

Réglage en hauteur facile

Le pupitre doit se prêter à une adaptation facile à la taille de l’utilisateur et permettre à de nombreux utilisateurs de travailler debout, en se tenant droit, dans n’importe quelle position. Plus le réglage en hauteur est facile et confortable (sans outils !), plus le pupitre sera propice à un emploi polyvalent. Ce qui compte vraiment pour un pupitre est la hauteur correcte du bord antérieur. Les coudes devraient se situer à une distance d’environ deux doigts de large du bord antérieur du plateau du pupitre, si vous placez le poing sous le menton – en posture debout et droite.

Propriétés des plateaux de pupitres

Le plan de travail ou plateau du pupitre doit être flexible et capable de tourner de 360° autour de son propre axe. Ceci permet notamment d’obtenir un positionnement adapté à la santé du dos du plateau du pupitre, indépendamment de la situation. Il convient donc de veiller à régler le plan de travail de sorte à pouvoir rester debout et travailler directement devant le pupitre / plateau. Sans oublier que le plateau doit offrir suffisamment de place – au moins correspondante à DIN A3 (297 x 420 mm).

Le plateau du pupitre doit disposer d’un mécanisme d’inclinaison (facile à utiliser !), car plus le plateau du pupitre est inclinable moins l’utilisateur doit incliner la tête en avant pour écrire ou lire. Ce mécanisme permet certainement d’éviter l’une ou l'autre contracture.

Repose-pied

Un repose-pied intégré (ou amovible en rééquipement) est optimal. Le repose-pied aide à soulager les jambes et à prévenir une inclinaison du bassin en arrière qui provoque un dos rond. Les pieds avec les articulations des genoux repliées devraient y reposer par alternance (effet dit de comptoir).

Le pupitre doit disposer d’un positionnement stable. Un blocage aisé des roulettes (d’un pupitre mobile) s’impose. Un tel blocage prévient un déplacement involontaire du pupitre.

Pupitre en rééquipement

Une fixation indépendante du mobilier existant est utile lors d’une intégration ultérieure du pupitre à l’environnement de travail. Il convient évidemment d’installer le pupitre là où les flux de travail individuels permettent d’en profiter au maximum. Cet emplacement peut être soumis à des modifications au fil du temps. Le pupitre doit par ailleurs offrir une stabilité suffisante de sorte que l’utilisateur puisse appuyer le haut du corps confortablement sur le pupitre.

Recommandation

Les médecins du travail recommandent la formule suivante pour un travail de bureau idéal : demeurer assis durant au plus 50 % du temps, debout durant env. 25 % du temps et se déplacer durant env. 25 % du temps.

Observation

Seules les entreprises qui offrent les meilleurs emplois et des postes de travail de haute qualité seront en mesure de faire face à la concurrence globale, parce qu’elles disposeront d’employés plus motivés et innovants.

La combinaison de la qualité des postes de travail et de la compétitivité est une chose qui se répercute sans nul doute sur les bilans. Un bureau a besoin de bouger – et le fait de bouger stimule l’efficacité intellectuelle des collaborateurs et permet de les motiver mentalement en permanence.

Résumé

  • Nous n’avons pas tous la même taille et il va de soi qu’un réglage en hauteur à variation continue doit répondre à une vaste gamme de tailles. Des possibilités de réglage faciles et confortables stimulent une adaptation rapide aux activités de l’utilisateur.
  • Plan de travail aux dimensions suffisantes, au moins correspondant à DIN A3. Possibilité d’équiper le pupitre de différents plateaux (formes de plateaux) au choix
  • Plateau du pupitre flexible et capable de tourner autour de son propre axe.
  • Possibilité de réglage souple du plateau du pupitre d’une seule main – angle d’inclinaison de 0 jusqu’à environ 70°. Il est indispensable d’éviter, au moyen d’un dispositif spécial adéquat, tout risque de glisser pour les objets placés sur le pupitre incliné (p. ex. en lisant).
  • Surface du pupitre à faible contraste et non réfléchissante
  • Appui solide
  • Roulettes verrouillables (pour pupitre mobile)
  • Pupitre mobile équipé d’un repose-pied intégré (ou d’un repose-pied amovible dans le cas de plateaux / pupitres rééquipés) pour une posture debout détendue

Exigences minimales

  • Réglage en hauteur facile
  • Mise en place indépendante du mobilier existant (lors d'un pupitre installé en rééquipement)
  • Plateau du pupitre flexible et capable de tourner autour de son propre axe (360°) – uniquement pour pupitre rapporté
  • Angle d'inclinaison réglable du plateau du pupitre
  • Appui solide
  • Repose-pieds
  • Plateau du pupitre de taille suffisante (au moins DIN A3)
  • Éviter que les objets puissent glisser
  • Surfaces du pupitre à faible contraste et non réfléchissantes

Utilité complémentaire

  • Accessoires tels qu’un éclairage, un support pour le combiné ou corbeilles
  • Différents plateaux du pupitre
  • Réglage de l’inclinaison > à 30°

Produits dotés du label de qualité AGR dans ce secteur

Fabricant

officeplus GmbH
Saline 29
78628 Rottweil
ALLEMAGNE
Tél. +49 741/24 80 4
Fax +49 741/24 82 30
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.officeplus.de

informations supplémentaires

Le poste de travail debout devrait être

  • disponible à tout moment.
  • stimulant et inciter à l’utilisation.
  • utilisable sans efforts.
  • directement disponible en se levant.
  • facilement intégrable.
  • installé en un endroit favorable et fixé sur le bureau par exemple.
  • mobile et p. ex. équipé de roulettes.
  • équipé d’un repose-pied.

Un changement fréquent entre les postures assise et debout et la stimulation de la santé et de l’efficacité au travail en bougeant réussit

  • s’il n’impose aucun surcroît d’effort à l’utilisation,
  • s’il améliore l’organisation du travail,
  • si les avantages sont directement perceptibles pour chacun et
  • s’il offre suffisamment d’incitation à changer de posture.

Vidéo

Bilder

Les changements de posture fréquents soulagent la colonne vertébrale